Interview de Pierre Sancinéna

Interview de Pierre Sancinéna

Même s'il n'y était pas prédestiné, Pierre est "tombé dedans" et s'est juré de devenir pilote ! Et comme il a grandi près de Dieppe, quoi de plus logique que de choisir Alpine ? Il a également une deuxième casquette, en tant qu'ingénieur cette fois-ci. Devinez pour quelle marque ?

1/ Quel est ton parcours avant ta "rencontre" avec Alpine et les origines de ta passion pour l'automobile ?

Je suis né et j’ai grandi à Rouen, où j’avais peu de raison de me destiner à être pilote ou à évoluer dans l’univers du sport automobile. Personne dans mon entourage n’était proche de ce milieu, à part mon père et mon grand-père qui étaient passionnés et qui aimaient se rendre sur quelques courses, mais ça en restait là. C’est toutefois grâce à cela que j’ai pu connaitre la course et me passionner très jeune. Par-dessus tout, je me suis  mis en tête d’évoluer un jour dans ce milieu et si possible en tant que pilote ! Alors j’ai tanné mes parents pour commencer le kart et réussi à les faire craquer, après environ 3 ans de négociations ! J’ai couru essentiellement en Normandie jusqu’à l’âge de 15 ans, avant de passer à la monoplace en F4, grâce à une bourse obtenue lors du Volant ACO en 2009.

En parallèle de cela, j’ai mené des études d’ingénieur à Rouen où j’ai obtenu un master en aérodynamique et en combustion. Mon but était de choisir des études qui pouvaient aussi me mener vers le sport automobile si jamais je devais arrêter le pilotage.

2/ Ton premier souvenir d'Alpine, sachant que tu es proche de la ville de Dieppe - sauf erreur ?

La rencontre avec Alpine s’est faite assez tôt ! Car oui, une partie de ma famille est originaire de Dieppe. J’entendais donc depuis petit des histoires que me racontait ma grand-mère, qui avait croisé Jean Rédélé à telle ou telle occasion. Cela m’avait alors intrigué et c’est donc assez tôt que je me suis renseigné sur cette marque qui allait très vite me passionner ! Cela s’est concrétisé lorsque je suis allé aux 24 Heures du Mans pour la première fois, avec mes parents. Je devais avoir 9 ou 10 ans et je me suis dit qu’un jour il fallait que je sois au départ de cette course incroyable. Ce n’est pas encore le cas, même si je m’en suis rapproché en 2021 où j’ai pu participer à la journée test en LMP2 et être pilote de réserve pour cette même équipe, dirigée par Fred Sausset. Quelle émotion de pouvoir faire mes premiers tours de roues sur ce tracé génial !

3/ Quel est ton palmarès chez Alpine et ailleurs ?

Les premières années de monoplace se sont bien passées. En 2011 je termine 3ème ex-aequo (avec Pierre Gasly 😉) en terme de points dans le championnat de France F4, et j’ai ensuite enchainé avec une saison de F3. Je me suis ensuite tourné vers l’endurance et le GT. En 2015, je suis champion de France GT avec Valentin Simonet et Romain Monti. A partir de 2018, Alpine se relance sur les circuits et je n’ai pas hésité longtemps avant de m’engager avec la marque dès le début, et avec le recul, c’était un très bon choix ! En 2018, je suis le premier champion de l’Alpine Elf Europa Cup, je remporte également plusieurs courses dans le championnat de France GT4 ainsi que la Coupe du Monde GT4, à Bahrein. Tout cela avec l’Alpine n°76, soutenue par le Studio Alpine Boulogne et Jean-Baptiste Florence, que je remercie encore ! En 2020 je termine 3ème de l’Alpine Elf Europa Cup avant de partir en LMP2 en 2021 dans le championnat d’Europe d’Endurance. En 2022 j’ai participé au championnat d’Europe GT4, toujours avec Alpine et l’équipe Autosport GP. Donc beaucoup de beaux et bons souvenirs avec cette superbe auto, et je ne compte pas m’arrêter là, notamment avec l’arrivée d’Alpine dans la catégorie reine de l’endurance l’année prochaine. A suivre…

4/ Raconte nous également ton lien avec Alpine sur le plan professionnel et quelles sont aujourd'hui tes fonctions ?

Effectivement, en marge du pilotage et à la fin de mon école d’ingénieur, je suis rentré en stage de fin d’étude chez Renault Sport. En 2017, j’y suis embauché pour m’occuper du développement aérodynamique des futures variantes de la nouvelle Alpine A110 ! J’ai notamment été responsable des développements aérodynamique de l’A110 S, de l’A110 R, ainsi que du partenariat mis en place avec Alpine F1, où nous avons mutualisé les ressources avec les ingénieurs d’Enstone. Un boulot passionnant ! Début 2022, après 7 ans d’ingénierie, une opportunité s’est présentée pour rejoindre le département Stratégie et Business Développement d’Alpine, où je m’occupe de l’Alpine Academy ainsi que des sujets autour de la compétition client et de l’endurance. Rien à voir avec mon précédent boulot mais tout aussi passionnant.

En parallèle de cela, j’ai passé mon diplôme d’état de coach (DEJEPS) avec la Fédération Française du Sport Automobile en 2020 et je gère différents évènements en interne ou à l’extérieur, comme par exemple cette année où je m’occupe du coaching du GP Explorer 2.

5/ Enfin, ton avis sur l'A110, ses différentes versions et l'avenir de la marque ?

Comme vous vous en doutez, je suis fan de l’A110 actuelle qui est pour moi aujourd’hui l’une des meilleures voitures de sport en vente sur le marché toute marque confondue. C’est une voiture qui a beaucoup de qualités, à commencer par sa masse restreinte, ce qui lui donne des qualités dynamiques que l’on ne voit plus vraiment chez la concurrence. Et je vois en Alpine un avenir assez radieux, d’abord sur le plan du sport automobile, qui est la raison d’être de la marque, mais aussi sur les véhicules de série, où de nombreux nouveaux modèles sont attendus dans les prochaines années. C’est aujourd’hui l’une des marques dans le monde avec la plus grande ambition, sur les circuits ou sur les routes, et c’est un grand privilège de faire partie de cette aventure !

      

Articles que vous pourriez apprécier

Nos engagements pour l’environnement
Article13.10.2023
Nos engagements pour l’environnement
En tant que leader en Europe de la vente de véhicules, des services associés ainsi que de l’après-vente, nous nous engag…
Double podium pour Nelson Panciatici !
Article11.10.2023
Double podium pour Nelson Panciatici !
C’est sur un Circuit Paul Ricard baigné par le soleil et devant un public venu en nombre que Nelson Panciatici et Loris …
Une finale décisive pour Nelson Panciatici
Article06.10.2023
Une finale décisive pour Nelson Panciatici
L’enjeu est de taille : le classement et une place sur le podium pour l’A110 GT4 n°36 en catégorie « Silver » dépendra d…
Vente aux enchères de l’A110 «Exclusive » !
Article05.10.2023
Vente aux enchères de l’A110 «Exclusive » !
Rendez-vous est donné aux passionné(e)s le jeudi 19 octobre : une vente aux enchères exceptionnelle administrée par Maît…

Découvrez nos centres Alpine RRG

  • Centre Alpine
  • Centre Alpine
  • Centre Alpine
  • Centre Alpine
  • Centre Alpine